Bonjour à tous!

Ce n'est pas du tout dans mes habitudes de donner le fond de ma pensée mais là, les limites du supportable sont atteintes. Suite à cette réflexion qui m'était bien destinée dans le message d'une blogueuse, je ne peux m'empêcher de ruminer et d'y penser, ce qui m'empêche de dormir.
Ce petit message expliquant ce que je pense réellement de ce commentaire me fera certainement sentir beaucoup mieux.

Voici un passage dans le message d'une blogueuse:
"Je suis franche et faire de la pub pour 3 paquets de charcutaille sous plastique pour la pollution non merci, sans compter les pauvres bêtes qui ne voient jamais les prés. Tout se pollue au fil des années : rivières, atmosphère... La preuve les cyclones, vents, ouragans sont de plus en plus violents. Je ne comprends plus l'être humain qui accepte et fait n'importe quoi sans en connaître ni la provenance ni les aboutissants. "
.....
"ceux qui acceptent de sponsoriser ces pollueurs. "...


Je me suis demandée qui polluait le plus?

Je pourrais faire 6km en voiture (diesel ou essence, la pollution est là quoi qu'en pense celle qui a écrit ce petit mot) pour aller chercher ma charcuterie tous les jours, mais j'ai choisi de demander à mon mari de faire les courses en repassant de son boulot (en voiture, c'est sur sa route) et de faire les provisions pour la semaine et parfois pour 15jours!

Qu'est-ce qui pollue le plus? un emballage plastique (recyclable) ou 6km en voiture?

Allons plus loin: une voiture roulant au diesel, à l'essence ou au gaz?

Partir en vacances 2 voire 3 fois par an en voiture ou encore en avion ou alors rester chez soi?

Rétrécir les entrées dans les villes avec des files interminables ou avoir des accès plus grands avec un trafic plus fluide?

Je me souviens de mes oncles qui avaient des cochons et des lapins, les premiers (les cochons!) étaient enfermés et je ne me souviens pas qu'ils avaient la chance d'avoir des caillebotis tous propres et les deuxièmes (les lapins) avaient chacun leur cage qui devait faire 40cm de côté. C'était il y a plus de 40ans... Et la viande était extra!

En résumé, si vous ne voulez plus polluer:

Faites vos courses à pieds ou en vélo (pour autant que vous n'ayez pas des chaussures faites par des gosses au Vietnam et que vous n'ayez pas un vélo fabriqué en Chine ou en Inde). Ne montez jamais dans une voiture, dans un train, dans un bateau ou dans un avion,


Achetez sans emballage (il parait que ça marche et qu'au bout d'un an, on peut avoir le contenu d'un seau de 5l en poubelle...)


Ne mettez jamais de pampers à vos bébés car ça fait des montagnes de déchets, ni de langes à laver car l'eau est précieuse,


Ne déménagez jamais car pour cela il faudrait des caisses et surtout un camion de déménagement,


Elever votre bétail vous-même en ayant soin de recycler tous les excréments ou devenez végétarien...


Placez des panneaux solaires ou une éolienne, mais pas ceux 
fabriqués en Chine ou en Inde

Ne vous chauffez pas au mazout ou à l'electricité ou au gaz et encore moins au bois, faites construire une maison passive... oups, déforestation?...


Faites votre pain tous les jours plutôt que d'aller en ville, en voiture, acheter votre baguette quotidienne,


Laisser votre enfant à la cantine plutôt que de le faire revenir en bus le midi,

......
la liste est non exhaustive!



Mais, oui, il m'arrive de circuler en voiture, d'acheter des produits en conserve comme le lait de coco, il m'arrive même de partir en vacances et de prendre l'avion!
J'ai 3 congélateurs pour stocker les légumes de mon jardin et pour congeler la viande que j'achète en grande quantité afin de réduire son coût.
Je vais cueillir les framboises, les mûres, le sureau, les pommes, les prunes pour faire mes confitures et gelées.
Je vais à la ferme, en voiture, pour aller chercher du lait afin de faire mon fromage.
Je récolte le miel de mes abeilles.
Je fais mon pain tous les jours.
Les légumes viennent de mon potager (naturel et pas bio car si le bio existe, comment se fait-il que nous nous retrouvions parfois avec du sable du Sahara sur nos voitures? et je ne parle pas des retombées de Tchernobyl qui heureusement se sont arrêtées à la frontière française...),
Les oeufs viennent de mes poules, lorsqu'elles pondent... 
Nous avons même placé des panneaux solaires, aucunement rentables, contrairement à ce que les politiques veulent nous faire croire.
J'oubliais, j'achète aussi ma charcuterie sous plastique et le pâté de Borcéliande est vraiment extra!
Mais je trie mes déchets pour qu'ils soient recyclés, que ce soit chaque semaine avec le camion poubelle ou à la déchetterie de la ville.
1ha de pelouse à tondre, avec une grosse tondeuse au mazout!
Et le dimanche, lorsqu'il fait beau, je fais parfois un tour en moto ou en ancêtre cabriolet qui roule à la 98 plombée.

Mais je vais m'arrêter là, le principal est dit.

Je pense que tout le monde a conscience de la pollution et essaie de faire ce qu'il peut avec ses petits moyens et ce n'est pas quelques barquettes de plastique en moins qui vont changer la face du monde. Il y a mieux à faire!

Merci de m'avoir lue jusqu'ici, vous avez été courageux!

Et attention, si vous êtes sur votre PC, il faut de l'électricité pour le faire fonctionner. Pareil pour votre smartphone 4G, 5G, 6G qui vous détruit votre cerveau et celui de nos gosses...

téléchargement (2)



Et pour ceux et celles qui veulent une réponse bien claire de Brocéliande (c'est bien eux qui étaient visés par la blogueuse) la voici:

Sachez que chez Brocéliande, nous aimons être le plus transparent possible sur nos bonnes manières, parce que nous en avons sous le pied et que nous souhaitons faire avancer le bien être animal, et de façon plus global l'agriculture de demain ! Il n'est donc pas question pour nous de vous cacher des choses. 
 
> Nos conditions d'élevage : 
 
Pour la petite histoire, tous nos éleveurs sont engagés depuis plusieurs années dans une démarche appelée « porcs bien-être » qui vise à la réduction du stress de l’animal tout au long de sa vie. Cela passe notamment par la non-castration des animaux et le respect d’un espace suffisant attribué à chaque cochon en élevage.
 
Dans la continuité du « porc bien-être », l'élevage de cochons sans antibiotique dès la fin du sevrage est une démarche globale qui vise à élever des animaux robustes, dans un environnement le plus propre et confortable possible car un animal en situation de confort présente moins de risque de contracter une maladie. 
 
De ce fait, la plupart de nos éleveurs choisissent de faire grandir leurs cochons dans des bâtiments adaptés à leur bien-être où un espace suffisant est accordé à chaque animal. Ceci pour plusieurs raisons :
 
- La température et la circulation de l’air sont des critères de bien être importants pour les animaux. Un élevage en bâtiment permet de maîtriser l’environnement et donc de veiller à ce qu’ils n’aient ni trop chaud, ni trop froid. 
 
- Dans un élevage sans antibiotique dès la fin du sevrage, le niveau d’hygiène doit être irréprochable pour éviter que les bactéries n’y entrent et s’y développent. Seul un élevage en bâtiment permet d’atteindre au quotidien ce niveau d’hygiène essentiel. 
 
- Ensuite, cela facilite le métier de l'éleveur en lui permettant de surveiller plus aisément ses animaux. Ainsi, grâce à une attention quotidienne portée au bien-être et au confort de ses bêtes, il pourra par exemple décider de placer un animal affaibli au repos pour lui laisser le temps de reprendre des forces avant de le remettre dans l'enclos avec ses congénères. 
 
Quant au sans antibiotique dès la fin du sevrage, nos éleveurs ont pour volonté de ne pas utiliser du tout de traitement antibiotique sur leurs cochons. C’est pourquoi, quel que soit l’âge de l’animal, ils privilégient toujours les soins alternatifs aux antibiotiques tels que les huiles essentielles ou l’homéopathie. Mais lorsque l’état du cochon le nécessite vraiment, et seulement dans ce cas-là, l’éleveur pourra choisir d’administrer un traitement antibiotique à l’animal avec l’accord du vétérinaire. L’identification de chaque cochon se faisant après le sevrage, ce n’est qu’après cette période que nous pouvons vous garantir que les cochons utilisés pour la fabrication des produits Bien Elevés sont ceux qui n’ont pas subi de traitement antibiotique. Aujourd’hui, nous ne pouvons malheureusement pas encore tracer chaque animal dès ses premiers jours pour garantir l'absence de traitement tout au long de sa vie mais nous y travaillons !
 
> Nos actions en faveur de l'environnement :
 
Chez Brocéliande, rien ne se perd tout se transforme. Nous limitons l'épandage de nos lisiers en proposant à nos éleveurs des stations de traitement qui séparent les matières liquides et solides. Ces dernières sont séchées pour être valorisées en engrais organiques, utilisés pour les cultures de nos collègues agriculteurs. 
 
Aussi à Lamballe, là où se trouve la plus grosse partie de nos activités (abattoir, découpe, fabrication), nous recyclons 1/3 de nos eaux usées dans notre propre station de traitement des eaux! Cette eau recyclée sert à couvrir 70% de nos besoins non alimentaires : lavage bétaillères, nettoyage des ateliers, etc.
Enfin, j'invite cette personne à visiter notre site internet, ou encore notre page facebook, où nous y organisons des journées rencontres avec nos éleveurs pour discuter agriculture responsable.
 
J’espère avoir répondu à toutes vos questions. N'hésitez pas à me contacter par téléphone pour plus d'informations.
 
Je vous souhaite une excellente journée !